Voici mon deuxième post et peut-être pour moi le plus appréciable. J’ai l’honneur de vous montrer aujourd’hui le premier court métrage de votre humble serviteur. Voici le lien de la vidéo


Blastzone par jossroxor

Ce film a été tourné il y a très longtemps dans une autre galaxie tellement il a été difficile de le mettre en ligne. Je crois me souvenir que c’était en 2008, peut-être pire en 2007, je ne sais même plus moi-même. Hé oui tout ce temps pour si peu.

L’idée de faire un film dans l’univers de warhammer 40000 vient du cerveau tout aussi malade que le mien, de mon grand ami et très mauvais joueur de Dreamcast, j’ai nommé Alexandre Bartholo (http://www.wedovideo.tv) Je venais de rentrer des Etats-Unis depuis 6 mois et j’étais retourné à Londres pour un Tradshow sur les Make-up FX. Cet homme n’a pas hésité une seule seconde à me contacter outre manche pour me parler de ce projet. (A l’époque, les communications en dehors de France vous coutaient un SMIC d’aujourd’hui) Il m’appelle et me dit, maintenant que tu es moins nul, ce te dirai de faire une armure de space-marine ? Je réponds par l’affirmatif. Etant en transition d’étudiant à salarié et surtout pensant me faire un book béton.

De retour en France et trouvant quelques finances (les siennes) quelques semaines plus tard je m’y attelai. L’armure MACH 1 qui ne contenait que des jambes n’était pas über classe, voir naze, j’avoue.

Après une faille temporelle dû à un CDI tout naze d’un an et demi et suivit d’un déménagement sur Lyon, je me mis sur le MACH 2. Celui-ci est quasiment la version finale que vous voyez dans le film. Un nouvel horizon était devant moi avec une autre période de chômage… no comment. Après 2mois et quelques de boulot acharné en solo, l’armure sortie de la forge Lyonnaise et marcha sur les terres du cimetière de Loyasse. Après une version ridicule, tout juste sortie des moules, elle était blanche pour une séance photo. Elle fut peinte en rouge dans la foulée. Des tests d’Alex avec sa caméra P2, la convaincu. Mais pas moi. Pourquoi me demandez-vous ? Je n’arrivais pas à fixer les épaulettes, notre comédien pouvait à peine bouger, elle pesait 40000 kilo (sic) et les pièces des cuisses avaient un défaut de longueur. Alex a finalement réussi à me convaincre de continuer pour en faire une escouade.

Dans le prochain post je vous expliquerai la suite de cette aventure chaotique à souhait.